Qui sommes-nous

Objectif et but

L'ordonnance sur le traitement des déchets (OTD) a exigé une interdiction sur les décharges pour déchets combustibles en février 1996. Avec la création d'une fondation, les importateurs de voitures ont jeté les bases de la recherche et de la mise en œuvre d'une solution écologiquement et économiquement viable pour la récupération de RBA (fraction légère Shredder). Environ un quart du poids du véhicule court après broyage comme RBA. Les RBA sont composés de matières plastiques, caoutchouc, pâte, textile, verre et saleté et comprend environ 10 métaux résiduels pour cent, en raison de la séparation grosse dans le processus de broyage. RBA est des déchets dangereux.

Après des recherches approfondies, les RBA pourraient être jetés thermiquement dans les usines d'incinération des ordures ménagères (UIOM), 1996. Le rapport de mélange pour les ordures de la maison a été fixé à 5 % par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV)..

Ainsi le comportement d'émission n'est pas modifié, les matières organiques sont brûlées et déposées le laitier sans risque pour l'environnement dans les décharges. Donc réduire le volume de 70 pourcents et la masse de 50 pourcents. Le haut pouvoir calorifique de RBA est utilisé comme énergie utile pour la production d'électricité et chauffage urbain.

En comparaison avec le dépôt antérieur, cette étape signifie un grand progrès environnemental. En effet, des coûts sont plus élevés liés à cette reprise. Les contributions de disposition de Fondation aux œuvres de broyeurs suisses versées pour compenser la baisse des coûts d'enfouissement des œuvres étrangères du destructeur. Comme base de contrôle et de calcul, les œuvres de la déchiqueteuse doivent présenter les passeports annulés de véhicules déchiquetés.

En plus de la solution UIOM, la Fondation examine plus de procédures. Aujourd'hui, aucune meilleue technologie n’est en place écologiquement et économiquement sur le marché. Aussi émergeant des améliorations techniques dans le traitement des résidus UIOM, ce qui représente une nouvelle étape du développement. Tout d'abord, la chaleur et la centrale électrique à Hinwil, puis l’ UIOM Monthey ont réalisé la décharge de scories sèches. Par rapport à la décharge humide habituelle, ce système présente certains avantages : meilleure qualité et la quantité de certains métaux. L'accent sur la récupération des métaux fins, moins de 5 mm taille des grains est examiné dans un projet d'envergure à Hinwil. Mesures avec RBA, qui sont soutenus financièrement par la Fondation sont destinés.

Avec la filiale depuis l'an 2000 pour le recyclage thermique des RBA à 100 %, la Suisse occupe au coeur de l'Europe une position de leader. La Fondation est toutefois ouverte à envisager des solutions alternatives qui sont écologiquement et économiquement meilleures que celles pratiquées aujourd'hui.

Rapport annuel

Partenaire